LES TABLEAUX DE GRAND FORMAT

Au cours de mes expériences en tant que photographe d'œuvre d'art j'ai identifié plusieurs contraintes liées aux tableaux de très grand format :

  • difficultés à appliquer un éclairage uniforme sur l'ensemble du tableau
  • problèmes de reflets et brillances causés par les vernis et les aspérités de la peinture
  • obtenir une résolution permettant de voir les détails de la matière
  • pouvoir travailler quel que soit le lieu sans bouger la toile même avec un faible recul

Pour résoudre les problèmes d'espace et obtenir une image en très haute définition la technique du stitching (assemblage numérique d'une succession de photographies) est la seule envisageable. L'expérimentation de cette technique avec un échafaudage roulant a révélé son manque de précision et sa mise en œuvre nécessite des moyens humains et techniques trop importants.

J'ai donc développé un outil qui permet d'exécuter l'ensemble de ce processus en qualité maximale dans une véritable économie de temps et de moyens.

Les Romains de la décadence © Musée d'Orsay,   photo © PAOE, Thorsten Greve,  étude Bénedicte Trémolière

7,72 m  x  4,72 m

glisser sur l'image pour voir les détails

 

puis scroller pour zoomer

composition de 296 photos

taille  2,1 Gpx

12,6 GO en 16bit

résolution de 192 dpi en taille originale (7,72m x 4,72m)

distance au tableau  1,47m

durée du processus de la photographie  98 min.

 

  • Un éclairage absolument homogène sur tout le tableau
  • Une fidélité du rendu des couleurs par rapport à l'original
  • L'élimination des reflets
  • Pas de distorsion optique vers les bords du tableau causées par l'objectif (surtout de focale courte)
  • Une résolution permettant (au moins) l'impression en taille originale

Cette nouvelle technique déploie particulairement ses avantages avec les tableaux de grand format.

 Il satisfait facilement aux exigences requises concernant la qualité d'image:

Pour améliorer la qualité de l'image nous utilisons des appareils photo qui sont munis d'un capteur différent des appareils des grandes marques.

Ce capteur produit des images beaucoup plus nettes au niveau des pixels.
Les indications de résolution sur ce site peuvent ainsi facilement être multipliées par 1,5 par rapport aux capteurs habituelles.

  • Photographie sur place, sans transport ou manipulation du tableau
  • Espace de travail réduit autour du tableau
  • Processus de photographie rapide et léger
  • Pas de structures additionnelles
  • Peu de moyens humains requis pour la mise en œuvre
  • Rend possible la photographie des tableaux suspendus en hauteur sans échafaudage
  • S'adapte à tout support en 2D (fresque, tapisserie, art mural…)

 

Mais c'est sur le plan logistique que cette technique montre sa singularité:

 

Gustave Courbet,   Un enterrement à Ornans  © Musée d'Orsay,   photo:© PAOE, Thorsten Greve

6,68 m  x  3,15 m

glisser sur l'image pour voir les détails

 

puis scroller pour zoomer

composition de 168 photos

taille  1.3 Gpx

7,7 GO en 16bit

résolution de 190 dpi en taille originale (6,68m x 3,15m)

distance au tableau  1,47m

durée du processus de la photographie  63 min.

 

Toutes les photos des tableaux réalisées par Thorsten Greve / Pixel à l'œuvre.

glisser sur l'image our voir les détails

 

puis scroller pour zoomer

glisser sur l'image our voir les détails

 

puis scroller pour zoomer